Je suis coach

et superviseure certifiée

Ateliers

de co-développement

Parce que la fonction de dirigeant.e d’entreprise de l’économie sociale et solidaire est passionnante, exigeante, prégnante, il est bon, parfois de prendre du temps pour soi, de prendre du recul, de se ressourcer.

Pour cela, je propose des ateliers de co-développement pour traiter des problématiques, enrichir ses pratiques, mieux vivre sa fonction… grâce à la coopération entre pairs.

Les ateliers sont ouverts à tout dirigeant ou dirigeante exerçant dans le secteur de l'économie sociale et solidaire.

Ils se déroulent à Plevenon Cap Frehel sur une journée.

Supervision de professionnels de l'accompagnement

Les professionnel.les de l'accompagnement interviennent et évoluent dans un environnement complexe et mouvant. Confronté.es à des situations qui peuvent questionner, éprouver,  déstabiliser… et, quelque soient les situations, il est nécessaire de prendre du recul, de comprendre ce qui se passe, de questionner et d’élaborer des pistes pour ajuster les interventions.

Ce travail est rendu possible dans l’espace sécurisé et structuré de la supervision. 

Être supervisé apporte un ancrage et des axes de développement pour exercer son activité dans un cadre de déontologie.

Pour tout. professionnel.le de l'accompagnement.

Les séances du groupe se déroulent à Plevenon Cap Frehel sur une journée.

La question des organisations au sens de «ce qui fait société», et de la vie d’un collectif m’a toujours passionnée.

Par les multiples situations de coopération vécues, j’ai éprouvé l’importance des méthodes et du travail sur soi pour des relations de travail épanouissantes.

Pour que la coopération soit bénéfique

L’envie de faire ensemble est la base de la coopération. Pourtant, elle n’est pas suffisante et lorsque les relations deviennent des sources de malaises, chacun souffre de la situation. Des sentiments de découragement, de culpabilité, de honte, de colère, de tristesse, d’impuissance… sont des entraves difficiles à surmonter au sein du groupe. Si le groupe n’est plus efficient, l’activité en pâtit, voire est mise en péril. De beaux projets peuvent ainsi s’effondrer, des idées sont enterrées. Sans vision catastrophe, renoncer à coopérer parce que c’est difficile est dommage. Le sentiment d’échec, des relations qui se distendent, le déplaisir peuvent créer de l’amertume ou une perte d’enthousiasme. 

Or, les enjeux sont importants pour l’association ou l’entreprise. Et, une société économique et humaine construite de coopération est souhaitable !!

Dans un monde complexe et incertain, je rencontre chaque jour des femmes et des hommes qui coopèrent. Malgré les écueils, les remises en question personnelles, les doutes, les tâtonnements, les sentiments d’échecs, les aspérités, il y a toujours un moment où surgit la réjouissance de la co-construction, le plaisir de faire ensemble, l’enrichissement mutuel, le sentiment de grandir, d’apprendre, de s’ouvrir et tant d’autres manifestations de notre humanité.

 

L'accompagnement : le soutien d’un tiers

Il aide à retrouver du sens au faire ensemble. Demander de l’aide, c’est déjà une partie du chemin car c’est reconnaître les difficultés traversées et choisir d’y remédier. 

Par l’apport de méthodologie, par une attention aux relations et par des temps de régulation, l’accompagnement facilite des processus de coopération pour co-construire.

Lorsque j’accompagne des envies de faire ensemble et le dépassement de difficultés relationnelles, quand la co-construction est source de créativité, je ressens une joie particulière. C’est une énergie nourrissante. Elle naît du sentiment que l’action réalisée a du sens. Un sens qui trouve aussi sa source dans la rencontre des interactions.

Une organisation associative ou une entreprise coopérative, comme d’ailleurs tout autre type d’entreprises, vit un changement majeur lors du départ annoncé ou prévu de son dirigeant ou de sa dirigeante.

C’est une transmission particulière puisqu’il ne s’agit pas de céder une entité mais de laisser sa place pour faire vivre un projet.

Ce sujet suscite de nombreuses réactions et toujours l’interrogation sur la possibilité, la capacité, la difficulté à quitter une direction et à la confier à un autre.

J’ai posé quelques points de repères dans le document ci-dessous à partir de ma propre expérience, des témoignages de dirigeants et de mes connaissances.